Après un week-end consacré à la Coupe, retour du championnat avec une 24e journée remplie de surprises.


Nouveau rôle pour Romelu Lukaku

Le premier gros enseignement de cette 24e journée est le rôle nouveau de Romelu Lukaku. Brillant en tant qu’attaquant désaxé à droite face à Arsenal (2 assists), il semblerait que Solskjaer soit en train de trouver la bonne place pour Romelu.

Sorti à la 68e face à Burnley alors que les Red Devils avaient besoin de marquer, ses jours en tant que numéro 9 pourraient être comptés. Le fait de faire monter Sanchez à sa place est un indice supplémentaire. Et les performances de Rashford à ce poste depuis l’arrivée du Norvégien sont sans appel. Alors pourquoi replacer Lukaku en pointe après sa bonne performance à un rôle différent face à Arsenal ? Parce que pour Solskjaer, Lukaku a un bon bilan face aux Clarets, mais a admis que « ce n’était pas sa journée » après le match de mardi.

Embed from Getty Images

« Lukaku a montré contre Arsenal qu’il était capable d’un rôle similaire (à Rashford) en débutant en dehors de l’axe, mais il avait du mal à le faire en débutant au centre. Contre Burnley, il n’a touché le ballon que 18 fois en 67 minutes sur le terrain. Solskjaer voudra que son attaquant titulaire soit influent directement et Rashford est celui qui peut offrir cela avec la possibilité de relier le jeu et de créer des espaces pour les autres joueurs », explique le Manchester Evening News.

Sa sortie face à Burnley pourrait être interprétée comme sa « dernière chance » en tant que numéro 9, en tout cas pour Solskjaer.

De Bruyne battu, Hazard noyé

La défaite de Manchester City à Newcastle risque bien de laisser des traces. De Bruyne a fait beaucoup de bien pour son retour mais Guardiola a insisté sur le fait que le magicien belge ne peut pas résoudre tous les problèmes.

« Quand Kevin joue bien, c’est parce que les défenseurs centraux et les défenseurs latéraux l’aident. Je ne mets pas la pression sur les épaules d’un seul joueur pour résoudre nos problèmes. Je n’ai jamais fait ça. La raison pour laquelle nous n’avons pas gagné, c’est que ce n’était pas notre meilleure performance, c’est tout », a expliqué le coach de City.

Hazard et Chelsea ont eu aussi perdus. Sauf qu’un 4-0 à Bournemouth n’a pas de quoi rassurer les Blues. ESPN lui a attribué la note de 5 pour ce match : « Joue où il veut ces jours-ci, mais il faut se demander si cette liberté de position ne nuit pas plus à son équipe qu’il ne l’aide lui. Bournemouth a construit un mur face à lui, qu’il n’a pas pu franchir. » Le média s’est montré plus sévère vis à vis de l’équipe entière et du coach : « L’équipe choisie par Sarri ou sa façon de la constituer n’était pas mauvaise, mais un entraîneur talentueux a-t-il jamais été aussi borné à n’utiliser qu’une seule formation? Chelsea ne donne jamais l’impression de pouvoir revenir dans un match lorsqu’ils sont dans la difficulté, et de telles équipes finissent rarement dans les quatre premiers. »

Embed from Getty Images

Dendoncker enchaine

Bonne nouvelle pour l’ancien Mauve : il a trouvé sa place dans une équipe qui tourne (victoire 3-0 contre West Ham). Leander Dendoncker enchaine sa troisième titularisation consécutive en Premier League.

« De nombreux fans des Wolves sont maintenant convaincus qu’il ne doit plus être en dehors de l’équipe. Plusieurs ont suggéré qu’il est absolument essentiel à l’équilibre de l’équipe », peut-on lire sur un média anglais.

Denis Odoi et Fulham peuvent avoir le sourire, leur victoire 4-2 face Brighton leur permettent de faire le trou avec Huddersfield, mais ils sont loins d’être hors de la zone rouge pour autant. La défense londonienne n’est toujours pas épargnée par les critiques.

Les Spurs ont eu chaud

Mal embarqué, Tottenham a du attendre les 10 dernières minutes pour refaire son retard d’un but face à Watford (victoire 2-1).

Pour Toby Alderweireld, ce fut: « une nuit calme et recueillie de la part du Belge qui a balayé l’essentiel de ce qui lui est arrivé », détaille Football.London.

Embed from Getty Images

Jan Vertonghen quant à lui « s’est retrouvé face au gardien adverse grâce à Llorente mais n’a pas su tromper Foster. Assez solide derrière, il a été remplacé par Lamela dans les 10 dernières minutes ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.