Les Paninis oubliés du foot anglais: Maradona, Van Buyten, Sir Alex Ferguson

 La magie des albums Panini, c’est de pouvoir nous faire remonter dans le temps. Chaque page tournée nous ramène à une équipe ou à un joueur. Tous sont logés à la même enseigne, que leur aventure au club soit passée à la postérité ou ait disparu de l’imaginaire collectif. C’est à ces dernières aventures que nous nous intéressons. Éphémères, effacées par le temps ou par une carrière bien remplie, voici 3 Panini oubliés. À consommer sans modération. 


Diego Maradona à Tottenham 

Embed from Getty Images

Vous ne vous souveniez pas que Diego Maradona avait joué pour Tottenham ? Vous êtes pardonnés : il n’a joué qu’un seul match pour les Spurs. À l’époque, Tottenham voulait rendre hommage à son milieu de terrain argentin Osvaldo Ardiles. Ardiles ne quitte le club qu’en 1988 après 325 matchs disputés. Pourtant, dés 1986, les Spurs lui organisent un jubilé. Seulement, ils sont suspendus des compétitions européennes (comme tous les clubs anglais à cause du drame du Heysel).

La solution est toute trouvée : organiser un match amical. C’est l’Inter Milan qui, le 1er mai 1986, débarque à White Hart Lane. Et pour faire les choses en grand pour son joueur, les Spurs ne reculent devant rien et se payent Diego Maradona pour rejoindre l’équipe d’Ardiles le temps d’un match. « El pibe de oro », alors superstar du côté de Naples, gratifie le public de quelques gestes techniques. Ajoutez à cela, la victoire 2-1 des leurs, le jubilé est un succès. Deux mois plus tard, les supporters anglais auront moins le sourire : au mondial mexicain, ils sont victimes de la célèbre « main de Dieu ». 

Sir Alex Ferguson au Rangers Glasgow 

Embed from Getty Images

Avant de devenir l’immense entraîneur de Manchester United, Sir Alex Ferguson a été un (moins immense, mais respectable) attaquant du championnat écossais. Après avoir fait son trou en première division, les Rangers l’achètent au Dunfermline Athletic pour 65 000 livres, record à l’époque. Avec 21 buts marqués en 45 matchs, ses stats sont plus que correctes, mais les supporters le tiennent malgré tout en grippe. En cause : une seconde d’inattention en finale de la coupe contre le Celtic qui laisse le joueur qu’il avait en marquage inscrire un but.

C’est que le derby de Glasgow, le « Old Firm », n’est pas un match comme les autres et chaque erreur est amplifiée et peut avoir des conséquences désastreuses. Ce fut le dernier match de Sir Alex avec les Rangers. Il s’en va ensuite à Falkrik où il tente sans succès de devenir joueur-entraîneur. La suite allait s’avérer plus glorieuse. 

Daniel Van Buyten à Manchester City 

Embed from Getty Images

Si vous parlez aux fans de Manchester City d’un défenseur central belge assez costaud, leurs yeux s’illumineront instantanément en pensant à Vincent Kompany. Pourtant, 2 ans avant l’arrivée de ce dernier chez les Skyblues, c’est Daniel Van Buyten qui jouait pour ceux qui étaient alors les pâles voisins de Manchester United.

Big Dan n’a pas laissé un supporter impérissable aux fans : il ne joue que 10 matchs pour le club durant la saison 2004-2005. Il débarque en janvier de l’Olympique de Marseille, où il est adulé par les supporters. Le président phocéen voit l’opportunité d’engranger des liquidités en vendant son joueur aux Anglais. Van Buyten fera le trajet Marseille-Manchester un peu contre son gré. Ses premiers matchs sont de bonne facture, mais il ne se plait pas sous la grisaille mancunienne et se blesse rapidement. Au mercato d’été, il est vendu à Hambourg, ce qui lui ouvrira plus tard les portes du Bayern Munich. 

1 commentaire

  1. […] LIRE AUSSI | Les Paninis oubliés du foot anglais: Maradona, Van Buyten, Sir Alex Ferguson […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.