Les performances de tous les joueurs belges impliqués dans cette 14e journée du championnat d’Angleterre, les déclarations et les appréciations importées d’outre-Manche : c’est dans le coin des Belges.


De Bruyne, again.

Newcastle 2-2 Manchester City
De Bruyne a marqué un but

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Kevin De Bruyne qui rayonne. Si on compte le match des Diables Rouges, le milieu de City a marqué 4 fois sur les trois derniers matches. Des statistiques d’attaquant qui seront bien utiles à ce Manchester City là. Sans Aguero et avec une défense toujours pas rassurante à 100%, la fin d’année est d’ores et déjà délicate pour les Skyblues.

Face à Newcastle, ils avaient pourtant pris l’avance à deux reprises avant de se faire reprendre dans la foulée pour finalement concéder le nul. De Bruyne a tenté sa chance à quelques reprises avant de finalement marquer dans les 10 dernières minutes. Et de quelle manière ! Un superbe enchaînement contrôle poitrine reprise en demi-volée qui crucifie Dubravka. « Le roi des passes parfaitement pondérées a réussi à frapper à nouveau, cette fois avec une finition sublime pour donner l’avance à City avec son deuxième but » se réjouit ESPN.

Avec un marquage serré bien imaginé par Steve Bruce, la marge de manœuvre de De Bruyne a été fortement réduite et c’est tout le jeu de City qui en a subi les conséquence. Un des éléments qui explique cette contre-performance.

Le manque d’impact des Diables remplaçants

Liverpool 2-1 Brighton
Origi est monté à la 76e| Trossard est monté à la 69e

Face à Brighton, Origi est de nouveau monté au jeu. L’attaquant a remplacé Firmino juste avant qu’Alisson soit exclu. Ce qui a fortement transformé son rôle pour la suite du match. « Il a eu une tâche quelque peu ingrate à jouer sur le front de l’attaque vu l’infériorité numérique, ce qui lui a donné peu de chance de jouer son jeu » résume bien This Is Anfield.

Embed from Getty Images

Dans ce rôle différent du sien, il a fait son match et malgré les frayeurs jusqu’au coup de sifflet final, a aidé ses équipiers à maintenir les trois points.

Face aux Reds, une équipe de Brighton assez inconstante, mais qui a eu le mérite de faire peur au leader. Après un match très moyen face à Leicester, Leandro Trossard a commencé le match sur le banc. L’attaquant est monté aux alentours de la 70e minute de jeu. C’est d’ailleurs lui qui est l’acteur principal de la phase qui amène l’exclusion d’Alisson.

Sa rentrée a été assez positive. Au point que les suiveurs des Seagulls se demandant réellement si le vrai atout de Trossard est ce rôle de joker. Graham Potter son coach est plus dubitatif: « Il peut faire les deux, c’est le bon moment, le bon match. Il revient d’une blessure et s’adapte à la ligue, comme Neal (Maupay). Ce ne sont pas des machines. Ils doivent s’adaptent à la Premier League et à ses exigences. Nous arrivons à une période où nous devons utiliser tout le monde et ils doivent être prêts. »

Il est vrai que la vivacité du Belge est un avantage supplémentaire lorsque les organismes sont diminués en cours de match. Le fait de rentrer au jeu et débouler sur les flans comme il aime le faire est encore plus efficace en montant au jeu. Joker ou non, l’adaptation de Trossard se poursuit positivement.

Embed from Getty Images

Burnley 0-2 Crystal Palace
Benteke est monté à 82e

De nouveau une semaine sur le banc, et de nouveau quelques minutes de jeu seulement. Les calculs sont simples, Benteke a été titulaire les deux premiers matches de championnat. C’est tout. Pour le reste, Christian Benteke a joué 116 minutes en 10 matches de Premier League. Soit une moyenne d’à peine 10 minutes de jeu par match.

Embed from Getty Images

Une situation délicate, car de l’autre côté, au club, on clame que Benteke est important et qu’il ne partira pas. Le mercato sera très important pour l’ancien attaquant de Villa en vue de l’Euro 2020. Les récents matches avec les Diables prouvent que rien n’est perdu.

Chelsea 0-1 West Ham
Batshuayi est resté sur le banc

Michy Batshuayi est resté sur le banc alors que Chelsea était mené et que son principal concurrent en attaque, Tammy Abraham est blessé pour une bonne période.

La «Belgian Defence» is back

Tottenham 3-2 Bournemouth
Alderweireld a donné une passe décisive – Vertonghen a joué tout le match

Pour la première à la maison en Premier League, Mourinho a choisi de titulariser les deux défenseurs belges. Avec Alderweireld dans l’axe et Vertonghen comme latéral gauche. Deux hommes que le Mou souhaite garder avec lui pour construire son Tottenham.

Face à Bournemouth, Alderweireld s’est permis quelques passes de « quaterback » dont il a le secret. Des passes qui ont fait mouche et l’une d’entres-elles a même permis à Alli de marquer. Pour son rôle défensif, il a été fidèle à lui-même, à l’aise et maître de sa défense. Malgré deux buts encaissés.

Concernant Vertonghen, « il a joué un rôle qui lui convenait bien, un arrière gauche qui n’avait pas besoin d’avancer beaucoup et qui a essentiellement formé le côté gauche d’un arrière trois pour la majeure partie du match tandis qu’Aurier s’avançait. Il a réalisé un superbe bloc tardif dans les derniers instants pour priver Callum Wilson d’un but égalisateur » observe FootballinLondon.

Embed from Getty Images

Le signal lancé par leur nouveau coach est clair, Mourinho compte sur les deux Belges et fera sans doute tout ce qui est en son pouvoir pour les conserver. C’est le meilleur moyen pour lui de repartir sur des bases solides: s’appuyer sur deux défenseurs complémentaires et qui se connaissent par coeur. Il serait idiot d’en faire autrement.

De quoi donner le sourire à tout le monde.

Manchester United 2-2 Aston Villa
Engels est resté sur le banc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.