Les performances de tous les joueurs belges impliqués dans cette 25e journée du championnat d’Angleterre, les déclarations et les appréciations importées d’outre-Manche : c’est dans le coin des Belges !


Benteke n’est pas mort

Brighton 1-2 Crystal Palace
Trossard a joué 90′

Benteke est monté à la 75e et a marqué un but
Batshuayi est resté sur le banc

Soirée à oublier pour les côtiers de Brighton. Après avoir dominé le match, ils ont été menés, avant d’égaliser en seconde période. Mais une volée de Benteke aussi belle que synonyme de hold-up a brisé les espoirs de points des Seagulls.

Embed from Getty Images

Car Brighton s’est montré le plus entreprenant une grande partie du match. À l’image d’un bon Trossard, qui fut le principal animateur offensif de son équipe. Malheureusement, ses efforts ne sont de nouveau pas récompensés. Il a failli donner l’avance aux siens à l’heure de jeu, mais une bonne défense de Palace l’en a empêché. On peut dire qu’il manque de chance devant le but ces derniers temps.

De la chance, on en a eu de l’autre côté du terrain. En effet, les Eagles sont sortis de leur boîte deux fois et cela a suffi. Deux tirs cadrés et deux buts. Deux très belles réalisations d’ailleurs. D’abord avec Mateta, le nouveau venu et ensuite, cette sublime volée de Benteke. Le Français venu de Mayence a inscrit son premier but en Premier League et a livré une belle prestation. Ce qui ne doit pas forcément réjouir Batshuayi qui voit un concurrent supplémentaire lui passer devant.

Pour Benteke, les choses sont un poil différentes. En effet, vu le manque d’efficacité offensive, tous les buts seront bons à prendre. C’est d’ailleurs le quatrième pour lui cette saison avec Crystal Palace.

Embed from Getty Images

Si les deux premiers contre West Brom n’avaient fait qu’aggraver le score (1-3 et 1-5), celui face à West Ham et celui de lundi contre Brighton sont directement décisifs et rapportent 4 points aux Eagles. Même en montant à un quart d’heure du terme, il a prouvé qu’il en était encore capable de marquer, mais surtout d’être décisif. Et de quelle manière !

Dendoncker enchaîne en défense

Wolverhampton 1-0 Leeds
Dendoncker a joué 90′

Troisième match consécutif dans les défense des Wolves pour Dendoncker. Le Belge a livré un match assez prudent, sans doute refroidi par une performance fragile face à Southampton la semaine dernière. Il n’a pas pris beaucoup de risques en possession de balle et a souvent renvoyé le ballon à Coady.

Embed from Getty Images

Mais, les Wolves ont besoin de lui derrière et il fait, malgré tout, le travail défensif. Pour dominer sur phases arrêtées, notamment, ce qui reste un problème majeur en l’absence de Willy Boly.

De Bruyne de retour

Arsenal 0-1 Manchester City
De Bruyne a joué 63′

Il y a pire rendez-vous pour signer un come-back. Titularisé face à Arsenal, Kevin de Bruyne était donc de retour dans le onze de base de Manchester City pour la première fois depuis le 20 janvier. En effet, il était alors sorti en cours de match face à Aston Villa à cause d’une blessure.

Embed from Getty Images

Comme souvent lors d’un retour de blessure, le joueur a pris le temps de rentrer dans le match. Moins omniprésent qu’avant sa blessure, les touches de classe de De Bruyne sont réapparues au fil du match. Il a multiplié les passes tranchantes et les visions.

Sans doute par prudence et en vue du match de Ligue des Champions de mercredi, KDB est sorti du jeu peu après l’heure de jeu.

100e à oublier pour Origi

Liverpool 0-2 Everton
Origi est monté à la 87e

Il est loin le temps où Divock faisait lever un stade après un but face à Everton. Pas seulement parce que les stades sont vides, mais parce que le Liverpool des années précédentes et l’Origi des grands soirs ne sont plus vraiment d’actualité.

Avec 5 buts marqués contre les Toffees, Klopp s’est dit que c’était une bonne idée de lancer Origi dans la bataille. Bien que, étant mené 0-2 à la 87e au moment de sa montée, on était plus proche du désespoir que d’une réelle chance de renverser la vapeur. Seul motif de satisfaction pour Divock, il pourra se dire qu’il est maintenant un Reds centenaire.

Embed from Getty Images

Mais il y a meilleure période pour célébrer un jubilé. Son équipe traverse une des pires périodes de son histoire et semble complètement désarmée. Certes Liverpool est fortement touché par les blessures, surtout dans le secteur défensif, mais c’est tout l’avion qui donne l’impression d’exploser en plein vol. Et Origi n’est certainement pas l’homme capable de reprendre le contrôle de la carlingue.

Castagne brille pour son retour

Aston Villa 1-2 Leicester
Tielemans a joué 88′
Castagne a joué 90′

Lui aussi était de retour sur les pelouses. Après trois matches manqués, Timothy Castagne a brillé face à Aston Villa. Avec les qualités qu’on lui connaît, le latéral n’a pas ménagé ses efforts. Toujours porté vers l’avant, sa présence dans le camp adverse a clairement aidé ses coéquipiers.

Avec 5 tackles réussis (sur 6), 5 dégagements et 2 interceptions, il a aussi été omniprésent derrière. Une performance de haute qualité pour un jour qui ne cesse d’impressionner. Et qui fera beaucoup de bien aux Foxes pour la dernière ligne droite.

Embed from Getty Images

Youri Tielemans a retrouvé des couleurs. Après quelques matches plus discrets, voilà le Tielemans que l’on connaît. En bon milieu relayeur, il a récupéré, orienté le jeu et favorisé les transitions. Plus discret lors du deuxième acte, son match reste très encourageant.

« Je pense que la première mi-temps était vraiment bonne. Nous avons marqué deux très bons buts, puis nous avons essayé de garder le ballon et de gérer le match. En seconde mi-temps on a peut-être montré un peu de fatigue et nous n’avons pas gardé le ballon autant que nous aurions dû », a expliqué le Diable Rouge après le match.

Embed from Getty Images

West Ham 2-1 Tottenham
Alderweireld est resté sur le banc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.