Les performances de tous les joueurs belges impliqués dans cette 3e journée du championnat d’Angleterre, les déclarations et les appréciations importées d’outre-Manche : c’est dans le coin des Belges.


Des premiers buts

Manchester City – Brighton (4-0)
De Bruyne 1 but, 1 assist, 69′ | Trossard a joué 74′

Embed from Getty Images

Kevin De Bruyne a parfaitement commencé sa saison avec 4 passes décisives en 3 matches. Si bien qu’on avait presque oublié qu’il pouvait aussi marquer. Brighton était la cible choisie par le rouquin pour ouvrir son compteur but. La défense des Seagulls a à peine eu le temps de se mettre dans le match qu’après seulement 2 minutes de jeu, KDB reprenait le centre en retrait de David Silva. Vendredi, on célébrait l’anniversaire de l’arrivée de De Bruyne à Manchester (4 ans déjà), sauf que c’est lui qui a offert les cadeaux. Un but, un assist, de la combativité et beaucoup d’offrandes. «Je dois juste continuer à être bon sur le terrain. L’année dernière était l’année dernière, j’ai bien commencé cette saison, je me sens bien et l’équipe va bien», a-t-il expliqué après le match. Des propos confirmés par son entraineur qui voit en De Bruyne « un joueur avec des visions ».

« Ce mec est d’une joie à regarder. De Bruyne a l’air d’un joueur qui rattrape le temps perdu après ses problèmes de blessures la saison dernière, et le milieu de terrain belge s’est emparé de la Premier League par la peau du cou au début de cette campagne. Sa confiance et ses capacités balle au pied sont effrayantes, et il développe une aura redoutable qui hante le reste de la Premier League. Qu’on lui donne le titre de joueur de la saison maintenant, on gagnera du temps », commente 90min. On savait De Bruyne affamé, il ne paraît pas encore repu.

En face, Leandro Trossard a été le joueur de Brighton le plus actif offensivement. « Il a posé un certain nombre de problèmes à la défense de la City avec un jeu de jambes soigné et des attaques impressionnantes. Trossard a flotté d’une position dangereuse à l’autre et a été une menace constante en possession du ballon », observe 90min. Malheureusement, il ne peut empêcher seul son équipe de sombrer, mais son évolution sous Potter semble encourageante. Il faut dire que la philosophie plutôt axée sur le jeu du coach anglais correspond bien aux qualités de l’ancien joueur de Genk. Les 46% de possession de balle de Brighton en sont un bon exemple.

Embed from Getty Images

Leicester – Bournemouth (3-1)
Tielemans 1 but, 1 assist, 90′ – Praet est resté sur le banc

Un autre Belge a ouvert son compteur but (et assist par la même occasion), il s’agit de Youri Tielemans. Pas vraiment dégourdi dans son début de match, son but en première mi-temps l’a quelque peu libéré. Sa performance face à Bournemouth reste néanmoins perfectible. Le milieu aurait d’ailleurs pu être exclu après une faute sur Callum Wilson. Heureusement pour lui, le VAR n’est pas passé par là.

Tielemans se rapproche tout doucement de son niveau de la saison dernière tandis que Praet semble payer sa mauvaise performance de la semaine dernière. Il aura du mal à s’imposer dans le 4-1-4-1 de Rodgers tant que le trio Ndidi-Tielemans-Maddison sera à la barre.

Des attaquants qui doivent grapiller

Chelsea – Sheffield United (2-2)
Batshuayi est monté à la 83e

Partira, partira pas ? La question risque bien de tenir tous les suiveurs des Diables jusqu’aux ultimes secondes du mercato. Michy Batshuayi a en tout cas foulé la pelouse du Bridge pour quelques minutes. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que si Tammy Abraham continue à performer de la sorte (à nouveau deux buts face à Sheffield), Lampard ne risque pas de revoir le statut de son numéro 9. N’en déplaise à Batshuayi et Giroud.

Crystal Palace – Aston Villa (1-0)
Benteke est monté à la 86e | Engels a joué 90′

Benteke a aussi du souci à se faire. Titularisé pour les premiers matches, Roy Hodgson a du se résoudre à changer quelque chose vu le manque d’efficacité offensive de ses hommes. Avant le match face à Villa, les Eagles n’avaient marqué que deux buts. Ce qui a poussé le coach de Palace à faire jouer Jordan Ayew. Avec effet presque immédiat: deux matches, deux buts.

« Je ne peux pas dire qu’il marque assez, je ne peux pas le défendre sur ce point. Mais je peux défendre la manière dont il travaille pour l’équipe et la détermination qu’il a de retrouver le chemin des buts. Je refuse de dire tu marques c’est bien, tu ne marques pas, ce n’est pas bien. Bien sûr que j’aurais aimé qu’il marque davantage de buts, et il en ferait de même. Il y a une concurrence pour les places en attaque et cela fait partie intégrante du métier de footballeur en Premier League », déclarait Hodgson avant la réception d’Aston Villa.

Embed from Getty Images

Malheureusement pour Benteke, il faudra puiser loin pour convaincre son coach de le titulariser et surtout pour enfin retrouver le chemin du but (dernier face à Arsenal en avril).

On s’attendait à voir Bjorn Engels parmi les joueurs sélectionnés par Martinez pour les deux matches des Diables à venir vu son bon début de saison, sauf que celui-ci a été jugé pas apte physiquement. Le défenseur était pourtant bien titulaire face à Crystal Palace et a joué tout le match. Et malgré la défaite, Engels a encore été l’auteur d’une bonne rencontre. Cela pose tout de même question quant à la bonne communication entre le club et le coach national …

Burnley – Liverpool (0-3)
Origi est monté à la 85e

Si la presse parle beaucoup d’Origi, c’est par ce que c’est lui qui est monté à la place de Mané. Ce qui a fort contrarié le Sénégalais. Une affaire gonflée par la presse et aussitôt dégonflée par Klopp. Circulez, il n’y a rien à voir.

Le retour des défenseurs

Arsenal – Tottenham (2-2)
Alderweireld et Vertonghen ont joué 90 min

Pochettino ne semblait plus vraiment avoir le choix. Les performances défensives des siens ont obligé le coach à réintégrer Vertonghen parmi les 11 titulaires.

Le manager des Spurs aurait estimé que Jan Vertonghen, qui est entré dans la dernière année de son contrat, n’était pas aussi en forme que ses autres défenseurs, ce que le joueur de 32 ans a nié avec insistance.« Non, non, non – je suis revenu en forme. J’ai joué dans tous les matchs de pré-saison et je n’ai pas manqué une séance d’entraînement », a déclaré Vertonghen au Standard. « Comme l’a expliqué le manager avant le premier match contre Villa, c’était une décision tactique et je respecte cette décision. Nous, les joueurs, devons accepter ses décisions. Je suis vraiment très heureux d’être de retour. »

Embed from Getty Images

Une situation qui a alimenté les spéculations selon lesquelles l’absence de Vertonghen était liée à un nouveau contrat ou un départ. « Non je compte pas quitter le club, je veux juste me concentrer sur le football maintenant », a précisé le gaucher.

En ce qui concerne son match, pas grand-chose à dire si ce n’est que son manque de rythme s’est fait ressentir à plusieurs reprises. Notamment sur le but de Lacazette.

Son compatriote en défense centrale a été fidèle à lui même. Alderweireld, qu’on a cru aligné en tant que latéral au moment de l’annonce des compositions, a finalement occupé sa place habituelle, dans l’axe. Un match sans fioriture, c’est devenu une habitude.

Newcastle – Watford (1-1)
Kabasele a joué 90′

Première titularisation et premières minutes de jeu en Premier League pour Christian Kabasele et premier point pour Watford. Hasard ou non, le retour du gaucher dans la défense des Hornets leur permet d’enfin prendre un point sur le terrain de Newcastle. Le point qui va sans doute permettre à Javi Gracia de tenir la trêve internationale.

Embed from Getty Images

Everton – Wolverhampton (3-2)
Dendoncker a joué 90′

« Comme toujours, l’application de Dendoncker a été irréprochable, mais ses ballons manquaient de qualité. Il était régulièrement pris par le très en vue Delph autour de la ligne médiane et a laissé Gomes trop libre », explique l’Express. Un match qualifié de mauvais par de nombreux observateurs. Il est clair que Dendoncker n’a pas été très juste dans ses choix et ses actions.

« C’était un cycle difficile, tout le monde sait ce que nous avons traversé. Nous avons joué jeudi soir, nous avons récupéré, mais il est très difficile d’arriver à Goodison Park, même si vous avez 15 jours de repos. La Premier League est tellement difficile que vous devez avoir des normes élevées », a tenté d’expliquer le coach Nuno.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.