Les performances de tous les joueurs belges impliqués dans cette 6e journée du championnat d’Angleterre, les déclarations et les appréciations importées d’outre-Manche : c’est dans le coin des Belges.


De Bruyne étincelant, Leicester déconcertant

Manchester City 8-0 Watford
De Bruyne a joué 90′ (1 but, 2 assist) | Kabasele est resté sur le banc

Embed from Getty Images

C’était la journée des portes ouvertes à Watford. 5-0 après 18 minutes de jeu, un record en Premier League. La vague Skyblues a totalement étouffé les Hornets qui ont bu la tasse toute la rencontre. La faute, en partie, à un Kevin de Bruyne pressé de faire marquer. Après 40 secondes il donnait déjà son premier assist de l’après-midi. Le deuxième allait venir en seconde période avant qu’il ne ponctue se prestation par une jolie patate dans le toit du but.

« La précision dévastatrice de ses passes et de ses centres reste l’arme la plus meurtrière de Guardiola. Le regarder courir après les autres, c’est comme regarder un golfeur se diriger vers le trou avec un fer neuf », commente l’Evening Standard. S’il est difficile de tirer des conclusions de ce genre de match, on peut néanmoins affirmer que la saison de De Bruyne démarre très, très, très fort. Aussi bien en club, qu’en sélection.

Son match éblouissant face à Watford n’est qu’une preuve supplémentaire de cette montée en puissance. Un match plein qui démontre une fois de plus que Kevin de Bruyne est indispensable à City. La classe mondiale.

« Il voit des choses que les autres ne peuvent pas voir sur le terrain. Parfois, il me frustre quand il perd de simples balles. Comment peut-il le perdre avec sa qualité. Mais c’est un joueur incroyablement talentueux, avec sa vision du jeu, son envie d’aller de l’avant et la qualité de son tir. Avec Kevin, cela dépend de son humeur. Parfois, il est bas, mais quand il est heureux, il est un joueur incroyable et fantastique. L’an dernier, nous avons eu une saison incroyable, remportant quatre titres, mais il nous a beaucoup manqué. C’est un joueur spécial. Je suis heureux qu’il soit là », a déclaré Pep Guardiola à l’issue du match.

Christian Kabasele n’était sans doute pas mécontent d’être resté sur le banc cette fois.

Leicester 2-1 Tottenham
Tielemans a joué 84′ – Praet est monté à la 67e | Alderweireld et Vertonghen ont joué 90′

Match étrange au King Power Stadium, alors que les Spurs semblaient au-dessus une bonne partie de la rencontre, le but d’Aurier invalidé par le VAR aura été un réel tournant. Au lieu du 0-2, le match a directement basculé et Leicester s’est imposé. Tielemans a livré un match sans histoires. Il faut dire qu’il devient difficile d’évoluer dans l’ombre de l’étincelant Maddison. Le milieu anglais réalise une saison sans faute et éclabousse chaque match de son talent. Mais le Belge reste malgré tout partie intégrante de l’équipe et la prestation collective des siens va lui permettre de souffler un coup. Même chose pour Praet qui a fait une entrée correcte.

Embed from Getty Images

Du côté de Tottenham la prestation des deux défenseurs belges a aussi été a double-face. Bons en premières mi-temps, ils se sont éteints petit à petit durant la deuxième partie du match. Sans pour autant être fautifs sur les buts. La paire AlderweireldVertonghen semble s’être établie pour du bon.

Un dimanche sans histoire

Chelsea 1-2 Liverpool
Batshuayi est monté à la 77′

Michy Batshuayi s’est à nouveau contenté de remplacer son principal concurrent Tammy Abraham. Le Belge s’est procuré une grosse occasion de faire 2-2 en fin match, mais sa tête est passée à côté du cadre.

Embed from Getty Images

« Notre noyau est large donc je dois effectuer des choix chaque semaine. Des joueurs comme Christian Pulisic, Pedro ou Ross Barkley étaient sur le banc par exemple. Il y a aussi Michy Batshuayi : il mérite plus de temps de jeu au vu de la manière dont il s’entraîne pour le moment », a expliqué Frank Lampard en conférence de presse. Difficile d’y voir un signe d’espoir pour Michy ou un moyen de garder son groupe concerné.

Crystal Palace 1-1 Wolverhampton
Benteke est monté à la 69′ | Dendoncker a joué 65′ et a marqué contre son camp

Deux Belges malheureux dans ce duel entre Eagles et Wolves, d’abord Dendoncker qui a inscrit, bien malgré lui, un but contre son camp. « Après son but malheureux, il a continué à courir jusqu’à la fin, mais était souvent coupable de pertes de balle au milieu du jeu. Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’il n’a pas l’air en forme et devrait sans doute se reposer », commente l’Express. Il faut dire que sur les 13 matches disputés depuis le début de saison de Wolverhampton, Leander Dendoncker a été titulaire à 12 reprises en deux petits mois à peine. Une pause lui ferait sans doute du bien même si la seule fois où il n’a pas été aligné dans le 11 de base (contre Burnley), son entrée a changé le match positivement.

Embed from Getty Images

Côté visités, c’est Christian Benteke qui fait parler de lui négativement. « Peu de temps après être entré en jeu, il avait une chance en or de marquer le 2-0, mais sa frappe était dirigée droit sur Rui Patricio. Il aurait dû faire mieux », explique Football.London. Un raté qui ne va pas aider Hodgson à réintégrer l’attaquant parmi les titulaires. Mais le coach veut rester positif. « Nous devons lui donner tous les encouragements possibles et continuer à travailler les situations dans lesquelles nous souhaitons qu’il évolue et le type de mouvements que nous souhaitons qu’il fasse. Nous devons lui donner de nombreuses occasions de pratiquer les choses. En tant qu’avant-centre, il doit s’entraîner de manière spécifique. Mais nous nous efforçons de ne pas trop le blâmer. Malheureusement, ceux qui regarderont le match diront: Pourquoi ne marque-t-il pas ces buts? », explique Roy Hodgson.

Le bout du tunnel est encore loin.

Arsenal 3-2 Aston Villa
Engels a joué tout le match

« Il a profité d’une première mi-temps assurée avant qu’il ne soit fautif et offre le penalty pour qui fait revenir Arsenal dans le match. Le Belge a ensuite commis une faute sur Aubameyang, ce qui a permis à l’attaquant dynamique de marquer sur un coup franc situé sur Heaton. Il n’a pas été aidé dans la dernière demi-heure, alors qu’Aston Villa réduit à 10 devait faire face aux nombreux assauts des Gunners », relate le Birmingham Live.

Un match décevant pour les Villans qui auraient du conserver leur avantage acquis par deux fois. Aston Villa montre de bonnes choses, mais il faudra batailler jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.