La Premier League écrit au Père Noël

En Angleterre, comme chaque année à la même période, tout le monde est à cran. Parce qu’on rentre dans une phase où le rythme des matchs (déjà particulièrement élevé à cause du retard lié au covid) va encore s’accélérer. Les écarts vont se creuser, des ambitions vont s’affirmer ou au contraire s’écrouler comme un château carte après le souffle de la défaite. Mais c’est aussi l’occasion de fêter Noël. À cette occasion, les stars de Premier League ont écrit leur lettre au grand barbu pour qu’il les gâte lors de la deuxième moitié de saison. Box-to-box a su s’en procurer certaines.


Dans un souci d’anonymat, nous avons préféré remplacer les prénoms par leur initiale. Il faut dire que certains contenus sont très personnels…

Mesut O. (Londres)

Embed from Getty Images

La classe, même en tribune

Cher Père Noël,

Cette année, je ne te demande pas grand-chose, vraiment. Juste un peu de temps de jeu, histoire de retrouver du plaisir et d’en donner aux amoureux du foot. En plus, c’est pas comme s’ils n’avaient pas besoin de moi. Ils sont quinzièmes de Premier League, ils marquent quatre fois sur les dix derniers matches de championnat. Même Willian, qui était bon à Chelsea, est devenu mauvais : depuis le début de la saison, il n’a cadré qu’un seul tir (il n’y a pas de vanne).

Je pensais pas dire ça un jour mais je commence vraiment à avoir pitié. Cet été, le club a voulu se séparer de la mascotte parce qu’elle coûtait trop cher (il n’y a toujours pas de vanne). Alors moi, vu que c’est la personne avec laquelle je m’entends le mieux en tribunes, j’ai pris en charge son salaire. Mais il faudrait vraiment leur dire que ça commence à être gênant, là.

José M. (Londres)

Embed from Getty Images

Quand tu anticipes la fermeture des coiffeurs avant tout le monde

Cher Père Noël,

Je ne te demande pas la lune, juste un peu de respect et de considération de la part des autres entraîneurs et des consultants. Je ne sais pas s’ils se rendent compte de tout ce que j’ai fait. J’ai transformé ce club d’éternels loosers en un des favoris pour le titre. J’ai transformé des garçons comme Heung-Min Son ou Lucas Moura, qui pleuraient quand ils recevaient une carte jaune, en vrais salopards qui n’hésitent pas à faire des fautes d’anti-jeu pour casser le rythme.

J’ai révolutionné tout ça en moins d’un an. Alors, respect, man, respect. Ah oui, j’oubliais, fais en sorte qu’il n’arrive rien à Kane et Son, sans eux je serais obligé de compter sur Gareth Bale qui prépare déjà sa reconversion en tant que golfeur.

Jürgen K. (Liverpool)

Embed from Getty Images

Comment voulez-vous garder les pieds sur terre après tout cela ?

Cher Père Noël,

Je voulais te remercier pour tous les succès sur le plan sportif en 2020, dans la foulée de 2019. C’est clair qu’on aurait tous préféré fêter ce titre, 25 ans après le dernier, avec les supporters, mais bon à titre personnel, ça n’a pas changé grand-chose. Je n’ai plus aucun souvenir de ce qu’il s’est passé après le dernier match. Jusqu’au lendemain matin où je me suis réveillé dans une baignoire avec des posters de Loris Karius en guise de couverture.

Je trouve même cette saison assez drôle : même avec nos deux défenseurs centraux blessés, on continue à rouler sur le championnat. Alors pour pousser le troll un peu plus loin, ça me plairait que tu viennes coacher un match à ma place. Comme ça, juste pour narguer un peu ce que les journalistes appellent la concurrence.

Kevin D.B. (Manchester)

Embed from Getty Images

Selon la légende, il serait possible de déterminer la minute du match en regardant à quel point il est rouge

Cher Père Noël,

Tout ce que je demande cette année, ce sont de bons attaquants qui reprennent correctement mes centres. Il est bien gentil Pep, à vouloir mettre des centaines de millions pour l’axe central défensif, mais devant, il faudrait aussi sortir le chéquier. Je n’ai rien contre Agüero, il est même plutôt bon, mais il commence à se blesser aussi souvent que Vincent Kompany. Et Gabriel Jesus, il beau avoir des qualités, il porte de plus en plus mal son nom.

Pourtant, c’est pas faute d’essayer : parfois, mes centres ne demandent qu’à être touchés pour rentrer dans le but, mais même là, ça coince. Après, moi, tu me connais : je m’en bats les c……., j’ai déjà été le meilleur donneur d’assists la saison passée et remporté deux fois la Premier League, mais si on veut gagner la Ligue des Champions, il va falloir se les bouger, les c…….

Alex F. (Manchester)

Embed from Getty Images

«T’avais raison, devenir entraîneur, ça m’a donné quelques cheveux blancs»

Dear Sir (j’aime bien t’appeler comme ça, ça fait classe),

Tout d’abord, j’aimerais te demander de garder la santé. À mon âge, c’est le plus important. Mais j’aimerais aussi te demander un peu plus de constance dans le jeu de Manchester United. Ça fait deux ans que mon petit protégé est à la tête de l’équipe et il galère un peu avec tous les hauts et les bas de l’équipe. Alors, tu n’imagines même pas pour moi, qui suit les matchs depuis les gradins. C’est terrible, ils sont capables de perdre 1-6 contre Tottenham, de battre le Paris-Saint Germain et de flanquer un 5-0 à Leipzig sur un intervalle de deux semaines.

Sans compter les pleurnicheries de Paul Pogba, un de nos meilleurs joueurs qui veut partir, ce qui nous oblige à aligner Fred. Non vraiment, il faut que ça se calme, c’est très mauvais pour mon coeur.

Kepa A. (Londres)

Embed from Getty Images

Quand tu la joues petit bras

Cher Père Noël,

Déjà, je voulais te dire que cette année, je me trouve en droit de te demander beaucoup de cadeaux après tous ceux que j’ai fait aux attaquants adverses. Ce que je voudrais est très simple : pouvoir retourner deux saisons en arrière sous ce bon vieux Maurizio Sarri. Même s’il faisait un peu peur en allant se fumer ses clopes tout seul en tribunes, avec lui, j’étais tranquille. Chelsea venait de payer 80 millions pour moi, je pouvais faire mes petites boulettes sans que personne y trouve à redire.

Pour te dire à quel point j’étais bien, une fois il a voulu me sortir avant une séance de tirs au but, j’ai dit non et je suis resté. Cette année, le staff est vraiment pas sympa, surtout un grand Tchèque de deux mètres. Un jour, il m’a dit : « Si tu continues à jouer aussi mal, je reprends ma carrière de gardien ». Moi je pensais qu’il blaguait mais il rejoue déjà avec l’équipe réserve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.